CLASS

BACKGROUNDCOLOR [r] [g] [b] | [hexadecimal string]

Obsolète depuis la version 6.0: Utilise les STYLEs de CLASS.

COLOR [r] [g] [b] | [hexadecimal string]

Obsolète depuis la version 6.0: Utilise les STYLEs de CLASS.

DEBUG [on|off]

Active le débogage de l’objet classe. Une sortie verbeuse est générée et envoyée au canal de sortie standard des erreurs (STDERR) ou vers le fichier de trace de MapServer si celui-ci est précisé dans le paramètre LOG de l’objet WEB.

EXPRESSION [string]

Quatre types d’expressions sont maintenant supportées pour définir l’appartenance à une classe. Les comparaisons de chaînes, les expressions régulières, les expressions logiques simples et les fonctions de chaînes. Si aucune expression n’est donnée, alors toutes les entités sont considérées comme appartenant à cette classe.

  • Les comparaisons de chaînes sont sensibles à la casse et sont les plus rapides à analyser. Il n’y a pas de caractère délimiteur à utiliser cependant la chaîne doit être entre quotes si elle contient des caractères spéciaux (Afin de prendre de bonnes habitudes, il est recommandé de mettre entre quotes toutes vos chaînes). L’attribut à utiliser pour comparaison est défini dans le paramètre CLASSITEM de la couche LAYER.

  • Les expressions régulières sont délimitées en utilisant les slashes (/regex/). L’attribut à utiliser pour comparaison est définidans le paramètre CLASSITEM de la couche LAYER.

  • Les expressions logiques vous permettent de construire des tests assez complexes basés sur un ou plusieurs attributs et sont donc seulement utilisables avec les fichiers Shape. Les expressions logiques sont délimitées par des parenthèses “(expression)”. Les noms des attributs sont délimités par des crochets “[ATTRIBUT]”. Ces noms sont sensibles à la casse et doivent correspondre aux objets dans le fichier Shape. Par exemple :

    EXPRESSION ([POPULATION] > 50000 AND '[LANGUAGE]' eq 'FRENCH')
    

    Les opérateurs logiques suivants sont supportés : =, >, <, <=, >=, =, or, and, lt, gt, ge, le, eq, ne, in, ~, ~*. Comme vous pouvez vous y attendre, ce niveau de complexité est plus lent à traiter.

    • Une fonction de chaînes existe : length(). Elle calcule évidemment la longueur d’une chaîne:

      EXPRESSION (length('[NAME_E]') < 8)
      

Les comparaisons de chaînes et les expressions régulières fonctionnent avec le “classitem” défini au niveau de la couche. Vous pouvez mélanger les types d’expressions avec les différentes classes d’une couche.

GROUP [string]

Permet de grouper des classes. C’est utilisé seulement si CLASSGROUP est défini au niveau de LAYER. Si le paramètre CLASSGROUP est défini, seules les classes qui ont le même nom de groupe seront considérées pour l’affichage. Voici un exemple de couche avec des classes groupées :

LAYER
  ...
  CLASSGROUP "group1"
  ...
  CLASS
    NAME "name1"
    GROUP "group1"
    ...
  END
  CLASS
    NAME "name2"
    GROUP "group2"
    ...
  END
  CLASS
    NAME "name3"
    GROUP "group1"
    ...
  END
  ...
END # layer
KEYIMAGE [filename]

Nom complet du fichier image de la légende pour la CLASS. Cette image est utilisée lors de la construction de la légende (ou lors de la demande d’une icône de légende via MapScript ou l’application CGI).

LABEL

Signale le début de l’objet LABEL. Une CLASS peut contenir de multiples LABEL’s (depuis MapServer 6.2).

LEADER

Signale le début d’un objet LEADER. Utilise ceci avec un objet LABEL pour créer des lignes de repères d’étiquettes.

Nouveau dans la version 6.2.

MAXSCALEDENOM [double]

Échelle maximale pour laquelle la CLASS est dessinée. L’échelle est donnée comme dénominateur de la fraction de l’échelle actuelle. Par exemple pour une carte à l’échelle de 1:24000, il s’agit de 24000. Implémenté dans MapServer 5.0 pour remplacer le paramètre obsolète MAXSCALE.

Voir aussi

Map Scale

MAXSIZE [integer]

Obsolète depuis la version 6.0: Utilise les STYLEs de CLASS.

MINSCALEDENOM [double]

L’échelle minimale pour laquelle la CLASS est dessinée. L’échelle est donnée comme dénominateur de la fraction de l’échelle actuelle. Par exemple pour une carte à l’échelle de 1:24000, il s’agit de 24000. Implémenté dans MapServer 5.0 pour remplacer le paramètre obsolète MINSCALE.

Voir aussi

Map Scale

MINSIZE [integer]

Obsolète depuis la version 6.0: Utilise les STYLEs de CLASS.

NAME [string]

Nom à utiliser dans les légendes pour cette CLASS. Si ce n’est pas défini, la CLASS n’apparaitra pas dans une légende.

OUTLINECOLOR [r] [g] [b] | [hexadecimal string]

Obsolète depuis la version 6.0: Utilise les STYLEs de CLASS.

SIZE [integer]

Obsolète depuis la version 6.0: Utilise les STYLEs de CLASS.

STATUS [on|off]

Définit le statut d’affichage actuelle de la CLASS. Par défaut la CLASS est activée.

STYLE

Indique le commencement d’un objet STYLE. Une CLASS peut contenir plusieurs styles. De multiple styles peuvent être utilisés pour créer des symboles complexes (en superposant/empilant). Voir Construction de symboles cartographiques avec Mapserver pour plus d’informations sur la construction des symboles avancés.

SYMBOL [integer|string|filename]

Obsolète depuis la version 6.0: Utilise les STYLEs de CLASS.

TEMPLATE [filename]

Fichier template ou URL à utiliser pour présenter les résultats des requêtes à l’utilisateur. Voyez la référence Templating pour plus d’informations.

TEXT [string|expression]

Texte fixe pour étiqueter les entités de cette classe. Ceci écrase les valeurs obtenues par LABELITEM. La chaîne de caractères peut être donnée comme une expression délimitée par des parenthèses. Ceci vous permet de concaténer plusieurs attributs en une seule étiquette. Par exemple, vous pouvez concaténer les attributs FIRSTNAME et LASTNAME comme ceci:

TEXT '[FIRSTNAME] [LASTNAME]'

Des Expressions plus avancées peuvent être utilisées pour spécifier les étiquettes. A partir de la version 6.0, il y a des fonctions disponibles pour le formatage des nombres:

TEXT ("Area is: " + tostring([area],"%.2f"))
VALIDATION

Signals the start of a VALIDATION block.

A partir de MapServer 5.4.0, les blocs VALIDATION sont le mécanisme préféré pour spécifier les patterns de validation pour les paramètres CGI de substitution de variables. Voir la Substitution à la volée.